signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 288

« La phrase 4 de mon rêve, elle peut pas marcher toute seule ; elle est liée à la 5 : il a fallu que j’écrive « je dois finir la phrase 4 » en 5 avant de pouvoir écrire « je suis empoisonnée » en 4. Après, quand j’ai eu rempli la phrase 4, j’ai regardé la phrase 5 pour voir si elle s’était effacée (ça s’s’rait pu puisque c’était un rêve). Eh, ben ! Non : c’était toujours écrit « je dois finir la phrase 4 ». Ça veut dire qu’elle est toujours pas finie donc l’empoisonnement n’est qu’une solution provisoire, pour repousser le loup en attendant d’avoir autre chose.

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/10/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_14.html
signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 285

Même, des fois, le soir, dans mon lit, avant de m’endormir, je faisais semblant de fumer. Ça me détendait. Même, le soir, dans mon lit, quand j’étais enquiquinée par le petit garçon imaginaire qui la ramenait tout le temps et que je surnommais le fantôme, j’avais trouvé un truc infaillible pour me débarrasser de lui : je lui soufflais la fumée de mes cigarettes imaginaires dans la figure. À chaque fois, il toussait et s’en allait en me traitant de sorcière. Hi ! Hi ! Hi !

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/10/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_11.html
signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 282

« Ben non mais c’est seulement parce que chuis trop petite. Quand j’chrai grande, je fumerai.
- Mais !... Qu’est-ce qui te le fait dire ?
- Ben… rien… je sais pas. Ah ! Si. Mon vœu ! »

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/10/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_7.html