signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 207

Un soir, comme ça, j’étais installée pour la lecture, le dos appuyé sur l’oreiller de Maman. Papa, à côté, se pencha vers sa table de chevet en demandant :
« Alors, qu’est-ce qu’on va lire de beau, ce soir ? Mickey ? Donald ? Noirot ?

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/06/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_28.html
signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 205

A la maison, nous n’avions pas la télé. Puis, même lorsque nous l’eûmes enfin, les habitudes, ça ne se change pas en un jour. C’était souvent que mes parents allaient se coucher juste après manger, surtout les soirs d’hiver. Ils passaient leurs soirées au lit. Mon père lisait. Ma mère faisait de la couture, du tricot ou du canevas. Des fois, mon père allait se coucher le premier, pendant que ma mère finissait deux ou trois bricoles. Alors, moi, j’avais le droit d’aller cinq minutes dans le lit de mes parents pour que mon père me racontât une histoire avant que j’allasse me coucher. Quelques petits livres d’enfant étaient rangés à cet effet dans sa table de chevet.

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/06/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_26.html
signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 203

- L’esclavagiste ! »
à cet instant, je vis surgir, à un mètre devant moi, le méchant du cauchemar de l’autre nuit. La terreur m’envahit d’autant plus que, cette fois, je comprenais parfaitement ce qu’il me voulait et je me sentais totalement sans défense.

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/06/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_23.html
signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 201

- En convoquant son nom ?
- En l’invoquant. Mon nom, pour toi, sera « Monsieur le Directeur ». Si tu es face à l'homme de ton cauchemar, prononce mon nom est tu ne verras plus que moi en face de toi. Tu as compris ?
- Oui.

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/06/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_21.html
signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 200

- Je mettrai dans mes paroles des indices, ça et là, pour te mettre sur la piste. À toi de les trouver. Voilà ! Mon explication est terminée. Maintenant, attends-toi à revoir l’image de ton cauchemar un court instant ! Ne panique pas ! Je serai là. Tu entendras ma voix. La force est présente. Je la sens. Est-ce que tu te souviens comment on lui ajoute un masque ?

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/06/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_20.html
signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 196

- Non. Ce n’est pas moi qui vais combattre, c’est toi. Moi, je peux seulement t’aider, comme je l’ai déjà fait. Tu te souviens, lorsque tu étais sur le terrain de course ? tu entendais ma voix te guider parce que j’étais au sein du monstre. Dans ta chambre, j’ai pris la place du monstre pour te le livrer […]

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/06/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_15.html
signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 195

- En invoquant le nom de ce que tu veux faire apparaître… mais pas tout de suite… on va y revenir. Il faut voir déjà par quel moyen je peux te protéger.
- Parce que vous êtes plus fort que lui ?

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/06/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_14.html
signature

chap.9 Sex, drugs and rock n roll extrait 189

« Tout d’abord, il faut définir qui est le monstre mais… attention ! L’évoquer par son nom peut le faire surgir, étant donné que le rêve tire sa substance de l’imagination […] Si tu attribues au monstre des pouvoirs surnaturels et fantastiques, tu feras apparaître une créature contre laquelle nous ne pourrons pas lutter. La partie ne sera pas jouable. L’univers est un immense champ de forces mais nous ne pouvons nous y mouvoir que si nous lui donnons un visage humain. Il faut donc définir le « monstre » par une identité humaine et réaliste… toujours rester réaliste… tu m’écoutes ?

http://lappeldelahorde.blogspot.fr/2017/06/chap9-sex-drugs-and-rock-n-roll-extrait_7.html