?

Log in

No account? Create an account

aandthehord's Journal

Rating position

Name:
Angélique Andthehord
Birthdate:
19 May
Location:
External Services:
  • aandthehord@livejournal.com
extraits divers du livre en cours de diffusion SEX AND DESTROY un nouveau son rock:

-préambule:
"Privée de ses boute-en-train, la fête n’est plus qu’une assemblée morose." extrait 5
"la société a inventé l’argent pour nous acheter, pas pour nous aider." extrait 22
"Quand on est dans la merde, les amis deviennent méconnaissables." extrait 29

- chapitre 1 Viol d'enfant
« Si un garçon baisse ta culotte, c’est du viol. Faut pas te laisser faire ! » extrait 11
"...car un enfant qui prétend atteindre la perfection représente une menace pour les monstres de cauchemar." extrait 25
"avec les grandes personnes, on ne sait jamais à quel moment on va se prendre une baffe" extrait 35

- chapitre 2 Le massacre d'Hérode
« Vos filles, faites avorter vos filles ! » extrait 15
"Qu’est-ce que la Bible venait faire là ?" extrait 42
« il arriva qu’une suggestion pertinente émanât d’un quelconque blabla de grandes personnes » extrait 56
« La Bible raconte une histoire qui s’est passée en un autre temps et un autre lieu. » extrait 73
« La Bible emploie les termes de « massacre d’enfants » pour désigner une vague d’avortements. » extrait 83

- chapitre 3 La bêtise de l'amour
« A la longue, les absences du contrôleur le conduisirent à se métamorphoser en composteur orange.» extrait 9
« De la poussière jaillissait le béton.» extrait 20
« Imagine que tu habites dans une ville et qu’elle soit incendiée !» extrait 40
« T’as pas honte de poser des questions comme ça !» extrait 69

- chapitre 4 Les garçons de la maternelle
« Cultiver l’amour, c’est le rendre conforme à la norme en vigueur. » extrait 10
«Alors, le rock n roll est plus cultivé que la musique classique. » extrait 21
«J’en avais marre de cette réponse nébuleuse ! » extrait 31
«Aie confiance en ton ange gardien ! » extrait 56
« C’est bien ce qui m’avait toujours semblé : la politesse, c’est mal. » extrait 101
« Tu te souviens, l’école ? C’était pas pour moi, tu sais. » extrait 126

- chapitre 5 Génération précoce
« Tient ! Rev’là le vieux Courbevoie. » extrait 4
« Quand une vieille bâtisse s’écroule, on la remplace par du béton… » extrait 32
« La grande question était de savoir qui finirait par avoir gain de cause, de l’Etat ou du peuple… » extrait 47
« J’ai écouté le cri des pierres. » extrait 81
« C’était juste les restes des bombardements. » extrait 99
« « légalisez l’avortement » et « avorter, c’est tuer ». » extrait 113
« Comment ça se faisait, qu’on était si intelligent ? » extrait 125
« Moi, je trouvais ça vachement méchant » extrait 136
« je n’ai jamais cru aux vertus du mensonge » extrait 158

- chapitre 6 Famille nombreuse
«Les grandes personnes préfèrent le chacun-chez-soi » extrait 4
« la vue d’un livre me donnait la nausée » extrait 28
« On aurait dit qu'elle parlait de la Gestapo. » extrait 51
« C’est obligé de longer le mur et de faire semblant d’avoir peur des garçons ? » extrait 66
« Prenez vos crayons à papier ! » extrait 89
« peut-être est-ce ce que les grands de la Comédie Française appellent le trac » extrait 121
« Ouf ! Plus besoin de subir l’école » extrait 136
« C’était tout à l’heure qu’il fallait réfléchir. » extrait 154
« Tu vois bien : t’as pas de famille » extrait 161

- chapitre 7 La frime
« le monstre surgissait et se ruait sur moi » extrait 21
« Je craignis alors que mes paroles l’eussent réveillée pour des noix » extrait 36
« Va-t’en ! T’es pas ma copine. » extrait 128
« Range donc ton présage dans ta valise et viens vite jouer » extrait 163
« T’as vu mes chaussettes boum ! » extrait 172

- chapitre 8 Rock n roll et bonnes moeurs
« il ne se dansait là que le rock des bouseux » extrait 35
« elles dorment dans le sommeil de l'inexistence » extrait 71
« Camille est sorti du rêve, le monstre est resté. » extrait 89

- chapitre 9 Sex, drugs and rock n roll
« Je n’étais même plus capable de parler sans bégayer » extrait 46
« d'autant que je n'étais pas d'une nature sportive » extrait 58
« je crus pouvoir l'égarer dans l'immensité de mes mondes oniriques » extrait 98
« Vous êtes un homme, monsieur. » extrait 153
«Estime-toi heureuse d’avoir un travail ! » extrait 259

Rating position

Statistics